Une bonne leçon d'école.

"Soudain, je me disais que ce qu'il y avait de mieux, c'était l'école. Et c'est de ce côté que je dirigeai mes pas. Et voici la raison." Pour les enfants qui veulent comprendre ce qui pousse le petit Pilar à aimer autant les bancs de la salle des classes, on leur conseille vivement le lecture de ce Conte de l'école, qui se passe en 1840, subtilement écrit par Machado de Assis (traduit du portugais, Brésil, par Michelle Giudicelli) et merveilleusement illustré par Nelson Cruz.

Le problème de Pilar, c'est son père, un "vieil employé", "rigide et intolérant", selon les mots du petit garçon. Le papa, comme beaucoup de parents, n'a qu'un désir: la réussite scolaire de son enfant. "Il rêvait pour moi d'une belle situation dans le commerce, et était impatient de me savoir en possession des atouts commerciaux, lire, écrire, compter, afin de me placer comme commis dans un magasin", raconte Pilar. Oui, mais voilà, tout ne se passe pas toujours comme on le voudrait. L'enfant l'apprendra à ses dépens et fera l'apprentissage de maux aussi durs que la tentation, la corruption ou la délation. Une bien jolie fable.

Editions Chandeigne - editionschandeigne@orange.fr
10 rue Tournefort 75005 Paris - Tél : 00 33 (0)1 43 36 78 47
Horaires d'ouverture de la librairie-éditions Chandeigne : du mardi au vendredi 14 h à 18 h 30 et samedi de 10 h à 18 h 30